DE PLUS EN PLUS DE CENTENAIRES !

DE PLUS EN PLUS DE CENTENAIRES !

Une poussée assez forte du nombre de centenaires est attendue dans les décennies à venir.

L'optimisme permet de vivre plus longtemps ! Le saviez-vous ?

Le vieillissement de la population est très marqué. 

D'après le professeur Guérin, chef de gériatrie au CHU de Nice, le gain d'espérance de vie représente 6 heures par jour entre 1945 et 2010. 

La tendance est toutefois à une certaine stagnation de cette augmentation. 

Cela pour différentes raisons :

Les femmes travaillent, s'occupent de leur famille, de la scolarité des enfants, de la maison, prennent des médicaments telle que la pilule, vivent avec le stress et leur espérance de vie s'en ressent.

L’organisation de notre système de santé compte pour beaucoup !

Il convient de prendre en compte l’organisation de notre système de santé qui a contribué à amener toutes ces personnes au grand âge. 

Notre système se révèle moins efficace au regard de la maladie chronique. 

La courbe reste positive. La population vieillie toujours davantage. La population ne perd pas de la longévité mais en gagne beaucoup moins.  

D’un point de vue démographique c'est l'augmentation très forte des séniors « grand-âge » qui est remarquable ! Ce sont les personnes qui ont plus de 80, 90 voire 100 ans qui progressent le plus en pourcentage. 

Ce phénomène s'explique en partie par le vouloir bien vieillir. 

 

L’argent facteur du bien vieillir !

Le premier facteur d'entre eux est l'argent ! (Eh OUI !)

L'argent, c’est à dire Le PIB qui est le reflet des infrastructures et de la qualité du système sanitaire et de la protection sociale et bien évidemment l’argent personnel !

D’une étude faites récemment, il ressort que plus on est riche plus on vieillit mieux …et plus vieux !

De cette étude, il ressort également que l'enrichissement de notre société au cours du demi-siècle précédent a eu un impact certain sur la longévité.

Il convient de rappeler que même si les progrès de la médecine étaient ralentis, le vieillissement de la population ne subiraient aucune conséquence, qu’il est inéluctable et que les centenaires de demain sont nés aujourd’hui. 

La vie sociétale y participe !

L'aspect sociétal n'est pas à négliger. Il convient de rester en activité le plus longtemps possible à la condition que celle-ci ne soit pas pénible. Autrement dit travailler c'est bon pour la santé et ne rien faire où prendre sa retraite trop tôt n'est pas l'idéal !

Il faut observer un véritable changement de modèle : il ne s’agit pas tant de vivre en bonne santé mais de vivre en bonne santé tout en étant autonome. Cela est un enjeu très important pour ne pas dire vital !

Il faut savoir qu’au-delà de quatre-vingts ans on trouve à peu près 2/3 de femmes pour 1/3 d'hommes et que nous aurons de plus en plus de centenaires. 

Aux stratégies du bien vieillir tels que l'argent et de l'utilité sociale, il convient d’ajouter l’activité physique dont l'efficacité n’est plus à prouver.

Pratiquer un sport adapté est vital !

Pratiquer un sport adapté à son âge est un gain pour le mieux vieillir. Il faut prendre en compte la limitation liée à des maladies ou à l'usure articulaire. Il ne faudrait jamais s'arrêter de faire du sport !

Le but est de maintenir la masse musculaire le plus possible. C'est elle qui est la réserve de protéines qui est très utile en cas de coup dur. Il ne s'agit donc pas de faire du cardio absolument même si cela est bénéfique, ce qui compte le plus c'est le travail contre résistance. C’est à dire moins de vélo (de cardio) et un peu de musculation. Par exemple de la marche rapide pour conserver du « muscle »

Sortir de l’isolement !

Il faut tout faire pour sortir de l'isolement. Rester chez soi, ne rien faire, ne pas avoir de vie sociale, ne pas faire de sport à son rythme selon ses possibilités, c'est dépérir !

Rester chez soi, ne rien faire, participe à la perte rapide de son autonomie.

L'autonomie est un enjeu majeur !

Quant à l'alimentation aucune étude n’a prouvé qu'elle participait à l'allongement de la vie ! tout du moins elle aide, elle participe à en tirer un meilleur profit.

Selon le professeur Olivier Guérin, Le fait que de nombreux séniors grand âge soient arrivés à cet âge relève d’un optimisme chevillé au corps. 

L’optimisme est un facteur très important !

L'optimiste voit la vie plus belle, franchit les obstacles, considère qu'il n'y a que des solutions ! 

Le pessimiste tout le contraire !

Cet état d'esprit fait que les optimistes ont pratiquement 7 ans d'espérance de vie de plus qu’une personne qui ne voit que la bouteille à moitié vide et des problèmes sans solution !

L'optimiste va accepter les diminutions ou les incapacités physiques que l'on rencontre forcément au grand âge et dire cependant, que c'est un bonheur de pouvoir voire sa famille, ses enfants, ses petits -enfants et continuer à avoir une vie sociale au sein de l'établissement qui l’héberge par exemple.

Le bonheur n’est pas dans le pré, il est dans la vie tout simplement !

De plus en plus de centenaires !

Le fait qu'il y ait de plus en plus de centenaires est une vraie révolution dans l'histoire de l'humanité. Conserver un niveau d'autonomie suffisant pour bénéficier d'une qualité de vie correcte, vaut le coup d'aller le plus loin possible pour être centenaire ! 

L’enjeu reste l'autonomie. 

Il n'existe, d'après le professeur Olivier Guérin, que 3 déterminants de santé qui font que l'on va vivre plus longtemps : 

25% dus au génome hérité de nos parents. 

25 autres pour 100 par rapport à la qualité de l'environnement. 

Et pour la moitié, soit 50%, à notre comportement individuel tout au long de notre vie.

Votre comportement est déterminant !

Ce qui veut dire en clair que vous êtes responsables pour 50% de votre temps de vie, de votre bien vivre ou du bien vieillir.

Reste à manger correctement des produits non transformés, à se sentir utile, se montrer généreux, à ne pas penser qu’à soi, à garder son optimisme et bien évidemment à pratiquer une activité physique tout au long de sa vie.

Si nous devions faire un sondage, il en résulterait que chacun d'entre nous aspirerez à devenir centenaire mais dans de bonnes conditions !

Vous savez ce qu'il vous reste à faire !